Le tour de la vallée d’Ossau en VAE
Distance : 80 km
Durée : 4
Niveau : Moyenne
Dénivelé : 1430 D+
à vélo
Itinéraire

Le tour de la vallée d’Ossau en VAE

Voici une boucle magnifique en forme de papillon, qui fait le tour de la basse vallée d’Ossau. Vous roulerez dans un environnement vert et pastoral, typique du piémont, offrant des panoramas spectaculaires sur les massifs, en premier lieu le Pic du Midi d’Ossau.

Distance : 80 km
Durée : 4
Niveau : Moyenne
Dénivelé : 1430 D+
à vélo
LARUNS
Boucle
En montagne

Voici une boucle en VAE magnifique, en forme de papillon, qui fait le tour de la basse vallée d’Ossau. Vous roulerez dans un environnement vert et pastoral, typique du piémont, offrant des panoramas spectaculaires sur les massifs, en premier lieu le Pic du Midi d’Ossau.
Vous découvrirez des petites routes tranquilles, des villages calmes et charmants, et vous ferez un bond dans le passé : de l’activité des hommes préhistoriques de la vallée aux habitudes de l’aristocratie du XIXème siècle dans les établissements haussmanniens de la station thermale d’Eaux-Bonnes.
Enfin vous pourrez faire un arrêt dégustation dans une des fermes en bord de route qui produisent le fameux fromage de brebis Ossau-Iraty !

Itinéraire détaillé

CarteListe

LARUNS

En privilégiant les transports en commun

Point de départ

1

Louvie Juzon

Depuis Laruns vous rejoignez la rive droite du Gave d’Ossau, sur une route tranquille et plutôt ombragée de ce côté de la rivière. Peu après Aste, village typique de la vallée avec son lavoir et sa mairie aux volets colorés, vous rejoignez véritablement le cours d’eau dont vous suivez les eaux claires et peu profondes (du moins à la belle saison) jusqu’à Louvie-Jouzon, dans une ambiance de moyenne montagne, au milieu de la verdure et des collines, avec les grands massifs dans votre dos.L’arrivée à Castet après environ 10 km est superbe, avec la découverte du lac dominé par le bourg. Montez à l’église pour avoir une vue dominante remarquable sur le château, qui se détache des montagnes en fond. Vous continuez ensuite jusqu’à Louvie-Jouzon, dont le nom témoigne de la présence ancienne de loups (louvie). Vous découvrez une partie de l’histoire du village en passant le long de l’ancienne usine de textile et sa cheminée puis devant l’église Saint-Martin, des XVIème et XVIIème siècles.

2

Sévignacq-Meyracq

A la sortie de Louvie-Juzon, ça grimpe assez fort pendant un peu plus d’1 km, puis ça redescend en continuant sur la D35. Ne manquez pas au passage, sur la gauche, un court chemin qui mène à la tourbière de Pédestarrès, site écologique restauré étonnant.Un peu moins de 10 km après Louvie-Juzon, vous quittez la D35 sur la gauche pour monter à Sainte-Colome, 11 km plus loin et 200 m plus haut. Vous croisez une 1ère fois la « voie du Piémont » des chemins de Saint-Jacques pour arriver à Lys. La route ensuite est simplement magnifique. Vous passez dans un 1er temps au milieu des grands arbres ; un arbre centenaire (panneau) est d’ailleurs accessible après le bois, seul dans son champ avec vue sur la vallée. Ensuite les vues sont de plus en plus belles en continuant à monter jusqu’au moment où vous apercevez Sainte-Colome, qui se détache des pics du fond de la vallée ! Profitez du village, sa fontaine, son lavoir, ses porches et son église.

3

Buzy

Après être descendu à Sévignacq-Meyracq, vous empruntez sur moins d’1 km la D934, plus fréquentée, avant de bifurquer sur la droite sur une toute petite route au milieu des fermes. Celle-ci continue de descendre jusqu’à un pont en pierre où vous prenez à droite le bien-nommé « chemin de derrière le pic »… Ça remonte alors brièvement mais fort avec des passages à 12% à 2 reprises, puis ça redescend jusqu’à Rébenacq. Vous passez le village, sa drôle de place, son lavoir, son église, avant de traverser le ruisseau du Néez, puis la D934 (soyez vigilants à ce niveau).Vous entamez alors une nouvelle montée d’environ 3 km, assez régulière (5% au début et 8% à la fin). En début de côte, vous passez sur la gauche le beau château Bitaubé, construit en 1775 avec une architecture classique. Une fois en haut à la Croix de Buzy, prenez une petite route sur la gauche qui descend raide, puis continue au milieu des élevages bovins jusqu’à Buzy.

4

Laruns

A la sortie du village, en bord de route sur la gauche, vous découvrez le dolmen de Buzy, un édifice mégalithique imposant de 7 tonnes. Puis vous prenez tout de suite après sur la gauche une petite route qui arrive à Bescat, village sympathique. Après le village, une section courte mais difficile, avec des passages à 13%, vous amène à Sévignacq-Meyracq. De là, la petite route qui part et descend sur la droite après le château est très belle, avec vue sur la vallée. Vous traversez le gave et arrivez à Arudy, beau village aux maisons anciennes, sur un territoire occupé depuis 11 000 ans par les 1ers hommes de la vallée. Vous pouvez d’ailleurs y visiter le musée qui présente histoire et archéologie de la région.La route est ensuite plus plane dans l’ensemble pour retourner à Laruns. A Izeste, vous découvrez en bord de route une imposante maison forte. Vous suivez ensuite la voie verte qui vous amène de Louvie-Juzon à Bielle. Puis la route est plus fréquentée pour arriver à Laruns, la porte de la haute-vallée d’Ossau.

5

Laruns via Eaux-Bonnes

Vous êtes encore en forme ? Voici une boucle bonus magnifique, courte mais exigeante si vous ne bénéficiez pas de l’assistante électrique… Vous montez d’abord à Béost depuis Laruns par une petite route, d’où vous bénéficiez de belles vues sur les montagnes d’un côté et sur Laruns en contre-bas. Puis ça grimpe dur pour arriver à Aast, village encaissé où une fois encore les panoramas sont incroyables avec l’église du village qui se détache des massifs.Enfin vous dominez Eaux-Bonnes, la célèbre station thermale qui connut un véritable essor au XIXème siècle et dont l’impératrice Eugénie fit sa station attitrée. Vous traversez la station, véritable témoignage de l’époque romantique, avec ses grandes façades et ses jardins. Enfin depuis Eaux-Bonnes vous descendez la route du Col de l’Aubisque, pour croiser les nombreux cyclistes qui affrontent le mythe. Les derniers virages offrent des vues grandioses sur Laruns et l’ensemble de la vallée.

Télécharger